Ma sélection de recettes pour cuisiner avec vos ouistitis (par exemple en cas de virus qui pourrait nous inciter à ne pas sortir)

Loin de moi l’idée de remettre une énième couche par rapport aux conditions de vie pénibles qui s’annoncent ces prochaines semaines, mais il est bien évident qui si nous voulons survivre à la promiscuité avec les oustitis, il va falloir les occuper. Mais genre vraiment. Il en va de notre santé mentale.

Voici donc quelques idées de recettes faciles à réaliser, ne nécessitant pas d’ingrédients compliqués à trouver (ou remplacer) et surtout qui plaisent aux enfants.

Pain perdu au four

Idéal pour recycler un reste de pain en deux en trois mouvements! Avec, pour la gourmandise, quelques pépites de chocolat, les enfants en redemanderont…

Snacks de poulet croustillants

Poulet + cornflakes + ketchup = de quoi mettre tout le monde d’accord ! Et sans friture en prime.

Cake « mississipi »

Un gâteau au chocolat fourré aux branches de chocolat: le meilleur anti-dépresseur que je connaisse (ou presque)!

Authentiques crêpes bretonnes

Parce que les crêpes, c’est la vie, pour les grands comme pour les petits. Et surtout parce qu’une bonne pâte à crêpe fait TOUTE la différence.

Croissants au jambon

Y a-t-il une recette plus représentative de nos premiers essais culinaires adolescents que celle-ci? Aucun doute que vos enfants auront autant de plaisir.

Terrine chocolat-guimauve

OK, OK, c’est pas la recette la plus healthy de ce blog. Mais en cas de coup dur, je dis qu’on tout-à-fait le droit. Parfaitement Madame! Hein ouistiti, tu es d’accord?

THE ultimates cookies

Avec cette recette, le plus difficile sera de faire en sorte que vos ouistitis ne mange pas tout avant la cuisson…

Nachos au poulet (ou gratin de chips pour les intimes)

Des nachos, du poulet, des tomates en boîte et du fromage: une recette qui saura convaincre même le petit dernier (surtout si tu lui annonces un « gratin de chips »).

Caramels mous pour les nuls

Pas besoin d’être un star de la confiserie pour réussir ces caramels. En plus, 3 ingrédients suffisent: lait concentré, sucre et beurre. Là, on n’hésite plus!

Ces recettes pourraient aussi vous intéresser:

Soupe udon au sésame, pak choy et jaune d’oeuf confit à la sauce soja

On ne va pas se mentir, voici une recette « fond de placards ». Pas que le coronavirus nous ait fait suffisamment peur pour qu’on se refuse à passer par la case « commissions », mais plutôt que nous essayons de modérer notre consommation de viande et que du coup, un bon légumes, des pâtes et des œufs suffisent à faire un repas équilibré et économique!

Temps de préparation: 45 minutes (+ 8h de marinade pour les jaunes d’oeufs)

Ingrédients (pour 3 personnes):

  • 4 pak choy (1 petit chou chinois le cas échéant)
  • Quelques pluches de coriandre
  • 600 gr de nouille udon
  • 1 c. à s. d’huile pour wok
  • mirin
  • sauce soja
  • 1 c. à s. de sucre
  • 1 sachet de bouillon de volaille Ariaké
  • 2 c. à s. de sauce hoisin
  • 1 c. à s. de beurre de cacahuète
  • 1 c. à c.de sésame
  • 3 jaunes d’œuf extra frais

Commencer par les jaunes d’œufs. Pour cela, mélanger 1,5 dl sauce soja avec 1 c. à s. de mirin. Dans un petit récipient creux, placer délicatement les jaunes d’œufs et arroser de marinade. Couvrir et réserver au frais pour 6 à 8h.

Émincer les pak choy. Faire chauffer un peu d’huile neutre dans une poêle et faire colorer le chou à feu vif. Baisser le feu, arroser d’une c. à s. de sauce soja et d’une c. à s. de sucre et continuer la cuisson jusqu’à ce qu’il soit tendre. Débarrasser de la poêle et réserver.

Préparer le bouillon. Pour cela, porter à ébullition 1,5 dl d’eau et y plonger le sachet de bouillon de volaille. Laisser mijoter 5 minutes, puis ajouter la sauce hoisin, le beurre de cacahuète et l’huile de sésame. Bien mélanger. Corriger éventuellement l’assaisonnement avec de la sauce soja et/ ou du mirin.

Placer les nouilles dans un grand saladier d’eau bouillante environ 1-2 minutes en mélangeant et en les séparant. Egoutter.

Servir le bouillon avec les nouilles, le pak choy, un jaune d’oeuf égoutté et la coriandre ciselée.

Ces recettes pourraient aussi vous intéresser:

Lasagnes au saumon fumé et épinards

Aujourd’hui, je vous propose une recette « du placard » ou presque. Celle qu’on aime faire le dimanche soir pour se donner du courage pour affronter la semaine à venir et qu’on pourra réchauffer avec délice le lundi. Celle qui ne nécessite pas de faire 3 magasins différents pour trouver tous les ingrédients nécessaires. Celle qui fera que vous n’aurez pas besoin de crier 15x « à table » avant que les enfants s’assoient. Bref, celle qu’on risque de refaire souvent…

Temps de préparation: 45 minutes
Ingrédients (pour 4 personnes):

  • 300 gr de saumon fumé
  • 500 gr d’épinards hachés décongelés
  • 1 paquet de lasagnes
  • 3 c. à s. et demi de beurre
  • 3 c. à s. et demi de farine
  • 5 dl de lait
  • 2 dl de crème
  • 1 citron bio (zeste et jus)
  • 120 gr de fromage râpé
  • sel et poivre du moulin

Réaliser la sauce béchamel. Pour cela, faire fondre le beurre, puis ajouter la farine. Faire chauffer à feu moyen pendant quelques minutes, le temps que la farine épaississe (mais sans colorer!). Ajouter alors le lait et la crème en une fois. Assaisonner et laisser cuire à feu doux, tout en mélangeant, pendant une dizaine de minutes, le temps que la sauce épaississe. Ajouter alors le zeste du citron.

Arroser les épinards avec le jus du citron.

Beurrer un grand plat à gratin. Disposer une couche de sauce béchamel, puis une couche de pâte à lasagne, puis une couche de saumon et enfin une couche d’épinards. Parsemer de fromage râpé. Recommencer. Terminer par une bonne couche de fromage râpé.

Enfourner pour 20 minutes à 210°C (chaleur tournante).

Ces recettes pourraient aussi vous intéresser:

Bo bun bar

Je ne sais pas comment c’est chez vous, mais ici, lorsqu’il s’agit de manger, chacun aime bien mettre sa patte (y compris Micro-nain, qui, malheureusement, a des goûts suffisamment douteux au point de trouver « délicieux » une tartine miel-Cenovis). Du coup, ce type de plat où chacun fait COMME IL VEUT est un passeport pour un repas tout en zénitude. Du moins jusqu’au moment de nettoyer sous les chaises de Micro-nain et Nano-nain…

Une petite recette toute en légèreté, idéale avant de s’empiffrer comme des malades avant les fêtes.

Frais et équilibré.
En plus, les enfants adorent pouvoir faire leur « petite cuisine »!

Temps de préparation: 45 minutes
Ingrédients (pour 4 personnes):

  • 300 gr de poulet
  • 200 gr de vermicelles asiatiques
  • 2 carottes
  • 2 courgettes
  • quelques feuilles de salade
  • coriandre fraîche
  • menthe fraîche
  • 1 gousse d’ail
  • 1 poignée de cacahuètes
  • sauce soja
  • mirin
  • vinaigre de riz
  • sauce nuoc mam
  • sucre glace

Peler les carottes. Les râper, ainsi que les courgettes et les placer séparément dans 2 petits saladiers. Mélanger 4 c. à s. de vinaigre de riz, 1 c. à s. de mirin et 1/4 de c. à c. de sel. Arroser les courgettes et les carottes avec cette vinaigrette.

Laver la salade, la menthe et la coriandre. Couper la salade en lanières. Effeuiller la menthe et la coriandre. Réserver séparément dans 3 bols / saladiers.

Hacher les cacahuètes et les réserver dans un petit bol également.

Préparer la sauce. Pour cela, porter à ébullition 1 tasse d’eau avec 3 c. à s. de sucre, 6 c. à s. de nuoc mam et 6 c. à s. de vinaigre de riz. Réserver.

Dans un bol, mélanger 3 c. à s. de sauce soja, 1 c. à s. de sucre glace et la gousse d’ail pressée. Couper le poulet en lanières fines. Le faire mariner avec cette préparation pendant 30 minutes idéalement. Cuire dans une poêle en rajoutant la marinade en fin de cuisson.

Faire cuire les vermicelles selon les indications du paquet (cela dépend du type de vermicelles choisies), les égoutter et les réserver dans le l’eau froide. Au moment de servir, les égoutter et les verser dans un saladier.

Placer tous les ingrédients à disposition des convives, de sorte que chacun puisse composer son bo bun comme il le souhaite.

A noter que la recette originale comprend également des nems coupés en 2. N’hésitez pas si vous en trouvez de bons…

Ces recettes pourraient aussi vous intéresser:

Semoule aux myrtilles cuite au four

Comme vous aurez déjà pu le constater à travers les recettes que je publie sur ce blog, je suis une inconditionnelle de la semoule. Alors lorsque je suis tombée sur cette recette dans le magazine Mi Gusto, j’ai succombé. A raison, car c’est vraiment un gâteau léger, original, facile et savoureux! Bien évidemment déclinable à l’envie et selon les saisons avec d’autres fruits.

Gâteau de semoule aux myrtilles
De la semoule, des bonnes myrtilles, du lait de coco, du safran…

Temps de préparation: 60 minutes (dont 40 minutes au four)
Ingrédients (pour 4 personnes):

  • beurre et sucre pour le moule
  • 2,5 dl de lait de coco
  • 2,5 dl d’eau
  • 1 pincée de safran
  • 1 orange bio
  • 120 gr de semoule de blé dur
  • 50 gr de sucre
  • 100 gr de yogourt nature
  • 3 œufs
  • 150 gr de myrtilles
  • 1 c. à c. de sucre glace

Beurrer le moule puis le saupoudrer de sucre.

Porter à ébullition le lait de noix de coco et l’eau avec le safran. Râper fin le zeste de l’orange par-dessus puis presser pour en récupérer le jus et le réserver. Verser la semoule en une seule fois dans le lait safrané et, sans cesser de remuer, faire cuire à feu doux env. 5 min. Incorporer le jus d’orange et le sucre puis laisser tiédir.

Préchauffer le four à 160 °C. Incorporer le yogourt et les œufs dans la semoule puis la verser dans le moule et lisser la surface. Recouvrir de myrtilles, glisser au milieu du four et faire cuire env. 40 min.

Laisser refroidir puis saupoudrer de sucre glace.

Ces recettes pourraient aussi vous intéresser:

Frites de patates douces, sauce à la purée d’amandes et câpres

Voilà une recette que tu vas kiffer. Genre vraiment. Bon OK, on ne trouve pas des câpres au sel et de la purée d’amandes blanche partout. Aussi, une fois que tu auras trouvé ces 2 ingrédients clés, prends-en une palette de chaque directement, histoire d’avoir un peu de réserve. Car tu risques bien de refaire cette recette assez souvent.

Et cette sauce… Mmmmh!

Temps de préparation: 50 minutes (dont 30 minutes au four)
Ingrédients (pour 4 personnes):

  • 1 kg de patates douces
  • 3 c. à s. de polenta (pas cuite donc)
  • 3 c. à s. d’huile d’olive
  • 100 gr de purée d’amande blanche
  • 30 gr de câpres au sel (pas au vinaigre!)
  • 1 petite botte de ciboulette
  • 3 c. à s. de jus de citron vert
  • 2 c. à s. de sauce soja
  • 3 c. à s. d’eau
  • sel
  • poivre du moulin
  • 1 c. à c. de paprika

Préchauffer le four à 180 °C. Couper les patates en longs quartiers et les mélanger à l’huile d’olive. Saler et poivrer, puis ajouter la polenta et bien mélanger. Les disposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et faire cuire env. 30 min au milieu du four.

Entre-temps, rincer un peu les câpres pour éliminer le sel puis les hacher grossièrement. Ciseler la ciboulette. Mélanger la purée d’amande avec les câpres, la ciboulette, la sauce soja, le jus de citron vert et l’eau jusqu’à obtention d’une sauce crémeuse.

Parsemer les patates douces de paprika et les servir avec la sauce aux amandes et aux câpres.

CES RECETTES POURRAIENT AUSSI VOUS INTÉRESSER:

Udon sautées au boeuf

Postée sur Instagram il y a déjà quelques temps, je partage enfin avec vous la recette de ces nouilles sautées tellement bonnes!

Lorsque j’ai apporté les assiettes à table et que mon P’tit prince de 3 ans a demandé ce que c’était, mon mari a eu le bon goût de lui répondre « de la cervelle de crapaud ». J’ai donc raisonnablement pensé que mon fils en resterait là de son repas. Mais contre toute attente, il a dévoré son assiette et en a redemandé. Il a également jugé opportun de préciser à nos invités la semaine suivante que « Maman (lui) avait préparé de la cervelle de crapaud ». J’étais donc soulagée que mon mari s’abstienne d’annoncer le « tartare de singe » lorsque j’ai apporté la salade de pastèque à table…

Et merci Qooking pour la recette!

Temps de préparation: 45 minutes

Ingrédients (pour 3 personnes):

  • 1 petit chou chinois
  • 1 petit bouquet de ciboulette
  • 300 gr de viande hachée (boeuf et porc)
  • 600 gr de nouille udon
  • 3 c. à c. de gingembre râpé
  • 3 c. à c. d’huile de sésame
  • 12 cl de mirin
  • 12 cl de sauce soja
  • 3 jaunes d’oeuf extra frais
  • 1 c. à c. de sambal oelek
  • 1 c. à s. de sésame grillé

Émincer le chou. Faire chauffer un peu d’huile neutre dans une poêle et faire colorer le chou à feu vif. Baisser le feu et continuer la cuisson jusqu’à ce qu’il soit tendre. Débarrasser de la poêle et réserver.

Placer les nouilles dans un grand saladier d’eau bouillante environ 1-2 minutes en mélangeant et en les séparant. Egoutter et mélanger les udon au chou avec l’huile de sésame.

Dans la même poêle, faire revenir la viande hachée jusqu’à ce qu’elle soit cuite. Ajouter le gingembre et le sambal oelek.

Déglacer la poêle avec la sauce soja et le mirin en mélangeant bien pour dissoudre les sucs. Ajouter les nouilles et mélanger environ 1 minute pour bien les enrober de sauce.

Servir avec un jaune d’oeuf , la ciboulette ciselée et un peu de sésame.

Ces recettes pourraient aussi vous intéresser: