Calamarati aux crevettes, tomate, ail et citron

Aujourd’hui, je partage avec vous cette recette que j’ai essayé de reproduire suite à repas dégusté dans un restaurant italien de Sion. J’ai été tellement emballée par cette association de saveur avec le citron! Un essai qui a été un vrai succès et donc une recette qui va indiscutablement rejoindre le cercle des « incontournables que je refais inlassablement jusqu’à épuisement »…

Temps de préparation: 30 minutes

Ingrédients (pour 2 personnes):

  • 150 gr de calamarti (ou autres pâtes)
  • 250 gr de crevettes crues
  • 1 boîte de tomates pelées concassées
  • 1 citron bio
  • 2 gousses d’ail
  • 1 c. à s. de beurre
  • 1 dl de porto
  • 1 c. à s. de sucre
  • sel et poivre du moulin

Prélever l’écorce du citron, en prenant soin d’ôter le blanc. Dans une petite casserole, chauffer un fond d’eau (env. 1 à 2 dl) avec l’écorce de citron. Dès l’ébullition, compter 1 minute, puis sortir l’écorce et refroidir immédiatement dans l’eau glacée. Recommencer tout le processus 2 fois. Couper en lanières très fines.

Dans une poêle, faire chauffer 1 c. à s. de beurre et y faire revenir l’ail pressé. Ajouter alors les crevettes. Saler et poivrer. Faire sauter 3 minutes, puis débarrasser.

Dans la même poêle, verser les tomates concassées et le porto et faire mijoter pendant 7 à 9 minutes. Ajouter le sucre, saler et poivrer. Ajouter les zestes de citron et les crevettes et réchauffer brièvement.

Faire bouillir un gros volume d’eau salée et y plonger les pâtes le temps indiqué sur le paquet. Égoutter.

Ajouter la sauce aux pâtes et servir.

Publicités

Ma sélection de recettes pour Pâques

Les bourgeons pointent le bout de leur nez, la terrasse nous fait des appels du pied, on a rempli le congél’ de glaces, les enfants sont réveillés à 6h pétantes car ils « entendent les oiseaux chanter », bref c’est le printemps! Et donc bientôt Pâques. L’occasion de vous proposer une petite sélection de recettes adaptées pour cette jolie fête qu’on aime passer en famille.

 

Pour un brunch festif

Brioche perdue et sa chantilly à la rose

Asperges et œuf façon Bénédicte

Gaufres liégeoises

Gaufres au thym, chèvre et tomates cerise

Avocat de Pâques façon œuf surprise

Ginger ale citron-cannelle

 

Pour un repas printanier

Coquelet rôti aux tomates cerises, lard fumé et olives

Folle salade de saumon fumé, avocat et grenade, vinaigrette à la mandarine

Asperges en papillote, citron et ail

Velouté de mâche, oeufs de caille et lardons fumés

Ile flottante au saumon fumé et mousse au gingembre

Noix de st-jacques bardée de lard, sauce au sauterne

Filet de saumon sauce safranée aux morilles

Pavé de saumon, crème de cresson

Gratinée d’asperges à la valaisanne

 

Desserts

Pavolva aux fruits rouges

Amandier (ou fondant aux amandes)

Ginger cheesecake

Gâteau à la rhubarbe et au massepain, glaçage gourmand

Tarte rhubarbe-cannelle meringuée

 

Brioche perdue et sa chantilly à la rose

Quoi de mieux pour égayer un dimanche matin pluvieux que la perspective d’un petit-déjeuner tardif régressif accompagné d’une bonne tasse de thé et d’un cappuccino? En plus, c’est tellement facile!

Temps de préparation: 30 minutes

Ingrédients (pour 2 personnes)

  • 4 tranches bien épaisses de brioche de la veille
  • 2 petits œufs (ou 1 gros)
  • 3 dl de lait
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • eau de rose
  • 1,5 dl de crème entière
  • 1 bonne c. à s. de beurre à rôtir
  • 1 c. à s. de sucre semoule
  • 2 belles poignées de baies (éventuellement surgelées si vous réalisez cette recette en hiver)

Fouetter la crème bien froide en rajoutant le sucre semoule progressivement. Lorsqu’elle est assez ferme, ajouter quelques gouttes d’eau de rose. Réserver au frais.

Dans une première assiette creuse, mélanger le lait avec le sucre vanillé. Dans une deuxième, battre les œufs. Passer les tranches de brioche successivement dans le lait, puis dans l’œuf battu.

Faire dorer dans une poêle pas trop chaude avec le beurre.

Servir tiède accompagné des fruits et de la crème chantilly à la rose.

 

Saumon rôti basse température aux argrumes et fenouil

Vous ai-je déjà parlé de mon nouveau livre de chevet, « #ATable avec Qooking », le livre de cuisine communautaire de Qoqa? J’aime tellement les recettes qui s’y trouvent que tous les soirs, j’en apprends une nouvelle par coeur et je me fais des auto-interro. En vrai, c’est pas tout à fait ça mais presque dans la mesure où ce livre n’a jamais rejoint ma bibliothèque pour la simple et bonne raison que je fais pratiquement une recette par jour issu de cet ouvrage. Voici d’ailleurs une des recettes que j’ai le plus faite car elle est super simple, rapide et tellement boooooonne!

Temps de préparation: 15 minutes + 40 minutes de cuisson

Ingrédients (pour 2 personnes):

  • 300 gr de saumon sans la peau
  • 1/2 orange
  • 1/2 citron
  • 1 fenouil
  • 2 c. à s. d’aneth
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 c. à s. de miel
  • 2 c. à s. de moutarde à l’ancienne
  • Sel et poivre du moulin

Détailler le fenouil, l’orange et le citron en tranches fines.

Préchauffer le four à 140°C.

Placer les légumes et fruits dans un grand plat avec la moitié de l’aneth. Disposer le saumon dessus, saler et poivrer.

Mélanger l’huile avec la moutarde et le miel. Saler et poivrer. Répartir dans le plat. Enfourner pour 30 à 40 minutes (en fonction de l’épaisseur de votre tranches de saumon). Au moment de servir, ajouter le reste de l’aneth. Servir avec des pommes de terre vapeur.

Pavlova aux fruits rouges et chantilly à la rose

J’ai découvert la pavlova il y a une année ou deux grâce à ma sœur. Une véritable révélation que ce dessert qui à priori n’avait pas grand chose pour me séduire, moi qui suis très « chocolat » et pas très sucre. Pourtant, la légèreté de ce dessert, sa simplicité et son rendu tellement élégant ont achevé de me séduire! A la veille de Noël, je vous propose donc ma recette.

Temps de préparation: 1h45 (dont 1h15 de cuisson)

Ingrédients (pour 4 à 6 personnes):

  • 3 blancs d’œuf
  • 90 g de sucre en poudre
  • 90 g de sucre glace
  • Quelques gouttes de jus de citron
  • 1 cuillère à soupe bien rase de fécule de maïs
  • 25 cl de crème liquide entière bien froide
  • 10 g de sucre en poudre
  • 1 c. à c. d’arôme de rose (ou d’eau de rose)
  • 300 g de fruits rouges, aux choix (j’ai utilisé un mélange de fruits rouges surgelés)

Préchauffer le four à 100°C.

Fouetter les blancs en neige jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux. Ajouter alors progressivement le sucre en poudre et fouetter pendant environ 5 minutes, à vitesse rapide. La meringue doit être bien ferme et former un bec d’oiseau.

A l’aide d’une maryse, incorporer ensuite le sucre glace, le jus de citron et la fécule de maïs au mélange. Verser toute la meringue sur une plaque recouverte d’une feuille de papier sulfurisé.

Donner à la meringue la forme d’un disque, légèrement creusé au centre. Surtout, ne pas la lisser, ce sont les imperfections de la pavlova qui donnent tout son esthétisme! Enfourner 1 heure 15 à chaleur tournante, puis laisser refroidir dans le four éteint.

En attendant, préparer la crème fouettée. Pour cela, fouetter la crème liquide à vitesse moyenne jusqu’à ce qu’elle épaississe. Ajouter ensuite  le sucre en poudre et l’arôme de rose ou l’eau de rose et mélanger.

Quand la meringue est bien froide, la recouvrir de crème fouettée. Disposer ensuite les fruits rouges. Il est préférable de faire cette dernière étape au moment de servir pour éviter que les fruits ne détrempent la meringue.

Déguster avec une bonne tasse de thé à l’heure des 4h ou avec un verre de vin rouge surmaturé au dessert.

Figues rôties au miel et vinaigre balsamique, mozzarella et noix

Et voilà déjà l’automne… La saison des brisolées, de la chasse, de la soupe à la courge, des premières grippes. On ressort ses bottines préférées, son écharpe toute douce et son spray nasal. On savoure sans culpabilité un bon chocolat chaud, un thé chaï ou un sirop pour la toux. Bref, on se réjouit!

 

Temps de préparation: 15 minutes

Ingrédients (pour 2 personnes):

  • 5 ou 6  figues fraîches
  • 1 boule de mozzarella de bufflonne
  • 1 c. à s. de miel
  • 2 c. à s. de vinaigre balsamique de Modène
  • 1 petite poignée de noix
  • Fleur de sel
  • Poivre du moulin

Couper les figues en deux. Dans une poêle, faire chauffer le miel et y faire rôtir rapidement les figues face contre la poêle. Réserver.

Faire réduire le jus de cuisson avec le vinaigre balsamique.

Couper la mozzarella en tranches et les déposer sur une assiette. Déposer les figues rôties par dessus et arroser de jus au vinaigre balsamique. Saler et poivrer.

Concasser grossièrement les noix et en parsemer le plat.

Bruschetta à la burrata, tomates cerise et fraises

Et voici une petite recette estivale simple et vite prête, comme on les aime. J’ai adoré l’association de la burrata et de la fraise avec la tomate, ça fonctionne tellement bien!

Temps de préparation: 20 minutes

Ingrédients (pour 2 personnes):

  • 4 tranches de pain de campagne
  • 12 tomates cerise
  • 1 burrata (env. 125 gr)
  • quelques feuilles de basilic
  • huile d’olive
  • fleur de sel
  • poivre
  • sucre

Couper les tomates cerise et les faire poêler quelques minutes avec un peu de sucre pour qu’elles caramélisent légèrement. Si vous avez plus de temps (et que vous préférez), vous pouvez aussi les faire confire au four en suivant cette recette.

Faire griller/toaster les tranches de pain. Répartir la burrata dessus, puis ajouter les tomates confites et les fraises coupées en quartiers. Arroser d’un filet d’huile d’olive et parsemer de basilic ciselé. Terminer par une pincée de fleur de sel et un tour de poivre.

Servir accompagné d’un Spritz par exemple 😉