Soupe udon au sésame, pak choy et jaune d’oeuf confit à la sauce soja

On ne va pas se mentir, voici une recette « fond de placards ». Pas que le coronavirus nous ait fait suffisamment peur pour qu’on se refuse à passer par la case « commissions », mais plutôt que nous essayons de modérer notre consommation de viande et que du coup, un bon légumes, des pâtes et des œufs suffisent à faire un repas équilibré et économique!

Temps de préparation: 45 minutes (+ 8h de marinade pour les jaunes d’oeufs)

Ingrédients (pour 3 personnes):

  • 4 pak choy (1 petit chou chinois le cas échéant)
  • Quelques pluches de coriandre
  • 600 gr de nouille udon
  • 1 c. à s. d’huile pour wok
  • mirin
  • sauce soja
  • 1 c. à s. de sucre
  • 1 sachet de bouillon de volaille Ariaké
  • 2 c. à s. de sauce hoisin
  • 1 c. à s. de beurre de cacahuète
  • 1 c. à c.de sésame
  • 3 jaunes d’œuf extra frais

Commencer par les jaunes d’œufs. Pour cela, mélanger 1,5 dl sauce soja avec 1 c. à s. de mirin. Dans un petit récipient creux, placer délicatement les jaunes d’œufs et arroser de marinade. Couvrir et réserver au frais pour 6 à 8h.

Émincer les pak choy. Faire chauffer un peu d’huile neutre dans une poêle et faire colorer le chou à feu vif. Baisser le feu, arroser d’une c. à s. de sauce soja et d’une c. à s. de sucre et continuer la cuisson jusqu’à ce qu’il soit tendre. Débarrasser de la poêle et réserver.

Préparer le bouillon. Pour cela, porter à ébullition 1,5 dl d’eau et y plonger le sachet de bouillon de volaille. Laisser mijoter 5 minutes, puis ajouter la sauce hoisin, le beurre de cacahuète et l’huile de sésame. Bien mélanger. Corriger éventuellement l’assaisonnement avec de la sauce soja et/ ou du mirin.

Placer les nouilles dans un grand saladier d’eau bouillante environ 1-2 minutes en mélangeant et en les séparant. Egoutter.

Servir le bouillon avec les nouilles, le pak choy, un jaune d’oeuf égoutté et la coriandre ciselée.

Ces recettes pourraient aussi vous intéresser:

Lasagnes au saumon fumé et épinards

Aujourd’hui, je vous propose une recette « du placard » ou presque. Celle qu’on aime faire le dimanche soir pour se donner du courage pour affronter la semaine à venir et qu’on pourra réchauffer avec délice le lundi. Celle qui ne nécessite pas de faire 3 magasins différents pour trouver tous les ingrédients nécessaires. Celle qui fera que vous n’aurez pas besoin de crier 15x « à table » avant que les enfants s’assoient. Bref, celle qu’on risque de refaire souvent…

Temps de préparation: 45 minutes
Ingrédients (pour 4 personnes):

  • 300 gr de saumon fumé
  • 500 gr d’épinards hachés décongelés
  • 1 paquet de lasagnes
  • 3 c. à s. et demi de beurre
  • 3 c. à s. et demi de farine
  • 5 dl de lait
  • 2 dl de crème
  • 1 citron bio (zeste et jus)
  • 120 gr de fromage râpé
  • sel et poivre du moulin

Réaliser la sauce béchamel. Pour cela, faire fondre le beurre, puis ajouter la farine. Faire chauffer à feu moyen pendant quelques minutes, le temps que la farine épaississe (mais sans colorer!). Ajouter alors le lait et la crème en une fois. Assaisonner et laisser cuire à feu doux, tout en mélangeant, pendant une dizaine de minutes, le temps que la sauce épaississe. Ajouter alors le zeste du citron.

Arroser les épinards avec le jus du citron.

Beurrer un grand plat à gratin. Disposer une couche de sauce béchamel, puis une couche de pâte à lasagne, puis une couche de saumon et enfin une couche d’épinards. Parsemer de fromage râpé. Recommencer. Terminer par une bonne couche de fromage râpé.

Enfourner pour 20 minutes à 210°C (chaleur tournante).

Ces recettes pourraient aussi vous intéresser:

Udon sautées au boeuf

Postée sur Instagram il y a déjà quelques temps, je partage enfin avec vous la recette de ces nouilles sautées tellement bonnes!

Lorsque j’ai apporté les assiettes à table et que mon P’tit prince de 3 ans a demandé ce que c’était, mon mari a eu le bon goût de lui répondre « de la cervelle de crapaud ». J’ai donc raisonnablement pensé que mon fils en resterait là de son repas. Mais contre toute attente, il a dévoré son assiette et en a redemandé. Il a également jugé opportun de préciser à nos invités la semaine suivante que « Maman (lui) avait préparé de la cervelle de crapaud ». J’étais donc soulagée que mon mari s’abstienne d’annoncer le « tartare de singe » lorsque j’ai apporté la salade de pastèque à table…

Et merci Qooking pour la recette!

Temps de préparation: 45 minutes

Ingrédients (pour 3 personnes):

  • 1 petit chou chinois
  • 1 petit bouquet de ciboulette
  • 300 gr de viande hachée (boeuf et porc)
  • 600 gr de nouille udon
  • 3 c. à c. de gingembre râpé
  • 3 c. à c. d’huile de sésame
  • 12 cl de mirin
  • 12 cl de sauce soja
  • 3 jaunes d’oeuf extra frais
  • 1 c. à c. de sambal oelek
  • 1 c. à s. de sésame grillé

Émincer le chou. Faire chauffer un peu d’huile neutre dans une poêle et faire colorer le chou à feu vif. Baisser le feu et continuer la cuisson jusqu’à ce qu’il soit tendre. Débarrasser de la poêle et réserver.

Placer les nouilles dans un grand saladier d’eau bouillante environ 1-2 minutes en mélangeant et en les séparant. Egoutter et mélanger les udon au chou avec l’huile de sésame.

Dans la même poêle, faire revenir la viande hachée jusqu’à ce qu’elle soit cuite. Ajouter le gingembre et le sambal oelek.

Déglacer la poêle avec la sauce soja et le mirin en mélangeant bien pour dissoudre les sucs. Ajouter les nouilles et mélanger environ 1 minute pour bien les enrober de sauce.

Servir avec un jaune d’oeuf , la ciboulette ciselée et un peu de sésame.

Ces recettes pourraient aussi vous intéresser:

Calamarati aux crevettes, tomate, ail et citron

Aujourd’hui, je partage avec vous cette recette que j’ai essayé de reproduire suite à repas dégusté dans un restaurant italien de Sion. J’ai été tellement emballée par cette association de saveur avec le citron! Un essai qui a été un vrai succès et donc une recette qui va indiscutablement rejoindre le cercle des « incontournables que je refais inlassablement jusqu’à épuisement »…

Temps de préparation: 30 minutes

Ingrédients (pour 2 personnes):

  • 150 gr de calamarti (ou autres pâtes)
  • 250 gr de crevettes crues
  • 1 boîte de tomates pelées concassées
  • 1 citron bio
  • 2 gousses d’ail
  • 1 c. à s. de beurre
  • 1 dl de porto
  • 1 c. à s. de sucre
  • sel et poivre du moulin

Prélever l’écorce du citron, en prenant soin d’ôter le blanc. Dans une petite casserole, chauffer un fond d’eau (env. 1 à 2 dl) avec l’écorce de citron. Dès l’ébullition, compter 1 minute, puis sortir l’écorce et refroidir immédiatement dans l’eau glacée. Recommencer tout le processus 2 fois. Couper en lanières très fines.

Dans une poêle, faire chauffer 1 c. à s. de beurre et y faire revenir l’ail pressé. Ajouter alors les crevettes. Saler et poivrer. Faire sauter 3 minutes, puis débarrasser.

Dans la même poêle, verser les tomates concassées et le porto et faire mijoter pendant 7 à 9 minutes. Ajouter le sucre, saler et poivrer. Ajouter les zestes de citron et les crevettes et réchauffer brièvement.

Faire bouillir un gros volume d’eau salée et y plonger les pâtes le temps indiqué sur le paquet. Égoutter.

Ajouter la sauce aux pâtes et servir.

Ces recettes pourraient aussi vous intéresser:

Orecchiette au romanesco, pignons et pecorino

Aujourd’hui je peux le dire: c’est le printemps! Enfin! Alors je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais moi ce soleil me donne envie de promenade, de vacances (OK, ça c’est toute l’année en fait), d’apéros sur la terrasse, de gel douche à la noix de coco (oui bon, chacun son truc) et aussi de verdure. Du coup, je vous propose cette petite recette printanière toute simple et très légère. Histoire de se donner toutes les chances d’être calibrée, d’ici quelques mois, pour se couler dans le ravissant bikini qu’on vient d’acheter…

Recette tirée d’un vieux numéro de « Cuisine by Lignac »

Orecchiette romanesco pignons anchois

Temps de préparation: 20 minutes

Ingrédients (pour 2 personnes):

  • 150 gr d’orecchiette (j’en ai pris des tricolores)
  • 1 chou romanesco
  • 30 gr de pignons de pin
  • 20 gr de pecorino
  • 8 filets d’anchois en boîte
  • huile d’olive
  • 1 gousse d’ail
  • 1 pointe de piment
  • sel et poivre du moulin

Détailler le romanesco en fleurettes et les faire cuire dans une grande casserole d’eau salée. Les égoutter et le refroidir immédiatement dans de l’eau glacée. Réserver.

Faire cuire les pâtes selon le temps indiqué sur l’emballage. Egoutter.

Egoutter les filets d’anchois et les émincer. Peler et hacher la gousse d’ail. Tailler des copeaux de pecorino à l’aide d’un économe. Dans une poêle, faire dorer les pignons à sec. Réserver le tout.

Verser un filet d’huile d’olive dans la poêle et y faire fondre les anchois avec l’ail. Ajouter ensuite les fleurettes de romanesco, le piment et les pâtes. Remuer et rectifier l’assaisonnement si nécessaire. Parsemer de pignons et de pecorino et servir.

 

One pot pasta au saumon fumé et épinard

Aujourd’hui, j’ai testé pour vous le « one pot pasta » qui fait fureur en ce moment dans la blogosphère culinaire. Il n’en fallait pas plus pour me titiller.

Comme son nom l’indique, le principe (qui nous vient d’un pays pas spécifiquement reconnu pour ses talents gastronomiques, j’ai nommé les USA) est de cuire les pâtes ainsi que tous les ingrédients de la sauce dans une seule casserole et tout en même temps. Si le concept m’a d’abord rendue très sceptique, je dois avouer que le résultat a largement dépassé mes attentes ! C’est facile, hyper pratique (tu penses…), vite fait et très bon.

Avant cuisson:

One pot pasta saumon épinard

Après cuisson:

One pot pasta saumon épinard 2Temps de préparation: 25 minutes

Ingrédients (pour 2 personnes):

  • 170 gr de fusilli (pas de pâtes fraîches surtout !)
  • 60 gr d’épinards frais
  • 1 citron bio
  • 75 gr de saumon fumé
  • 15 cl de crème fraîche épaisse
  • 1 c. à s. de parmesan râpé
  • 1 échalote
  • sel et poivre du moulin
  • 375 ml d’eau

Rincer les épinards et les égoutter. Peler l’échalote et l’émincer finement. Couper le saumon fumé en morceaux d’environ 3 cm. Prélever le zeste du citron (tout).

Placer à l’intérieur d’une cocotte d’environ 20 cm de diamètre les différents ingrédients dans l’ordre suivant : les pâtes, les épinards, les morceaux de saumon, l’échalote, la crème fraîche, le parmesan et le zeste . Saler et poivrer, puis mouiller avec l’eau froide.

Faire cuire à feu moyen pendant 15 minutes en mélangeant régulièrement, sans couvrir. Et voilà, c’est déjà prêt !

 

 

Ravioles ricotta et châtaignes, crémée de morilles

La nature fait souvent très bien les choses. En effet, quand les associations sont bien faites, il en résulte souvent de jolies surprises. En cuisine par exemple, les produits de même saison se marient le plus souvent extrêmement bien. Comme la fraise et le basilic, la courgette et la menthe, l’avocat et les agrumes et, bien sûr, la châtaigne et les champignons.

Ravioles ricotta châtaignes et morillesTemps de préparation: 45 minutes

Ingrédients (pour 4 personnes):

  • 1 paquet de pâte à ravioles
  • 120 gr de ricotta
  • 120 gr de châtaignes cuites
  • 15 gr de morilles déshydratées
  • 1 œuf + 1 jaune
  • 30 cl de crème
  • 20 cl de vin blanc
  • 1 cube de bouillon de volaille
  • noix de muscade
  • sel et poivre du moulin

Dans une assiette creuse, battre l’œuf, puis ajouter la ricotta et les châtaignes écrasées. Saler et poivrer. Bien mélanger.

Plonger les morilles dans un bol d’eau tiède pendant 15 minutes. Filtrer l’eau de trempage à l’aide d’un chinois pour éliminer le plus de sable possible. Éventuellement, déposer une feuille de papier absorbant (ou un filtre à café) au fond d’une passoire pour filtrer le jus au mieux. Réserver.

Mélanger le jaune d’œuf avec 1. à s. d’eau et badigeonner le pourtour de 6 feuilles de ravioles. Déposer une bonne cuillère à café de farce au centre des 3 premières feuilles et refermer avec les 3 dernières en pressant soigneusement les bords et en essayant de chasser l’air dehors. Procéder ainsi de suite jusqu’à épuisement de la farce. Réserver au frais.

Dans une casserole, faire réduire le vin avec l’eau de trempage des morilles. Ajouter le cube de bouillon et bien délayer. Ajouter alors la crème et porter à petite ébullition. Laisser cuire quelques minutes, saler, poivrer et ajouter une pincée de noix de muscade. Ajouter alors les morilles.

Préparer une grande casserole d’eau bouillante salée et y faire cuire les ravioles (en plusieurs fournées si nécessaire) pendant 2 minutes jusqu’à ce qu’elle remontent à la surface. Répartir les ravioles dans des assiettes creuses et couvrir de sauce. Servir immédiatement.