Burrata et tomates cerises juste poêlées

Burrata et tomates cerises juste poêlées

J’imagine que je ne suis pas la seule en mal de vacances et de dépaysement, la faute à ce fichu Covid qui commence à nous sortir franchement pas les trous de nez. Du coup, on fait tous pareil: on tente, plus ou moins vainement, de simuler des escapades à coup de cocktails, spécialités culinaires exotiques, etc. En ce qui me concerne, c’est (et vous l’aurez remarqué) l’Italie qui me manque. Du coup, c’est Spritz au petit-déjeuner, pasta à midi, pizza au goûter et risotto au souper (ponctué d’autres Spritz que je n’énumèrerai pas ici). Le tout minimum 5 fois par semaine. Comme on a pris 10 kilos chacun, on s’est finalement décidé pour partir en Sardaigne cet automne…

Douceur et crémeux pour cette recette qui sent bon l’été et le sud de l’Italie.

Temps de préparation: 15 minutes de cuisson
Ingrédients:

  • 1 burrata
  • 300 gr de tomates cerises
  • 1 poignée de pignons de pin
  • quelques feuilles de basilic
  • 1 c. à c. de gr de sucre
  • huile d’olive
  • 1 c. à s. de vinaigre balsamique
  • fleur de sel
  • poivre du moulin

Faire sauter les tomates cerises dans une poêle avec un filet d’huile d’olive, le sucre et le vinaigre balsamique pendant 5 minutes (juste le temps qu’elles caramélisent).

Faire griller rapidement les pignons de pin dans une poêle à sec.

Servir le tout arroser d’un filet d’huile d’olive, de fleur de sel, d’un tour de moulin à poivre et de basilic. Déguster juste tiède accompagné d’une foccacia par exemple.

CES RECETTES POURRAIENT AUSSI VOUS INTÉRESSER:

Focaccia – la vraie

Lorsque ma voisine, italienne, a débarqué l’autre jour à l’apéro avec sa splendide focaccia, je me suis littéralement ruée dessus, comme une guêpe sur la grillade. Elle était aérienne, moelleuse, salée, tendre et croustillante à la fois. Juste comme en Italie. Et comme elle est exceptionnellement gentille, elle a accepté de partager sa recette avec moi (et même que je la partage avec vous!)

Avec du romarin, pour un accent résolument méditerranéen

Temps de préparation: 2h + 15 minutes de cuisson
Ingrédients:

  • 20 gr de levure fraîche (cube)
  • 400 ml d’eau tiède
  • 6 gr de sucre
  • 60 ml d’huile d’olive
  • 550 à 600 gr de farine à pizza
  • 15 gr de sel
  • fleur de sel
  • romarin frais
  • huile d’olive pour le dessus

Délayer la levure dans l’eau tiède avec le sucre.

Dans un grand bol, placer la farine, le sel et l’huile d’olive. Ajouter le mélange eau-levure-sucre et pétrir, idéalement à la main, jusqu’à obtention d’une pâte lisse (si besoin, ajouter de la farine).

Faire lever la pâte en recouvrant d’un linge propre pendant 1 heure.

Huiler généreusement une plaque allant au four et y étaler la pâte. Couvrir à nouveau avec le linge et laisser lever 30 minutes.

Préchauffer le four à 200°C.

Former de petits trous avec les doigts huilés et verser encore un filet d’huile d’olive. Parsemer de romarin et de fleur de sel.

Enfourner pour 15 à 20 minutes.

Déguster juste tiède !

CES RECETTES POURRAIENT AUSSI VOUS INTÉRESSER:

Crème brûlée aux asperges

Les asperges, c’est vraiment notre péché mignon. Peut-être parce que ce légume annonce le début de la belle saison, ou alors parce qu’elles nous permettent de se goinfrer de mayonnaise ou de sauce hollandaise sans complexe (voir de lécher le fond de la casserole, tant qu’à faire). Quoiqu’il en soit, cette superbe recette m’a été soufflée par ma belle-sœur qui l’avait réalisée une fois à Pâques.

Temps de préparation: 1 heure
Ingrédients (pour 4 personnes):

  • 300 gr d’asperges blanches du Valais (2ème choix, pas besoin qu’elles soient belles)
  • 1,5 dl de lait
  • 3 dl de crème
  • 4 jaunes d’oeufs
  • 1 c. à s. de sucre
  • 70 gr de parmesan
  • sel et poivre du moulin
  • cassonade

Eplucher les asperges et les couper en petites rondelles.

Dans une casserole, verser le lait, la crème et les asperges. Porter à ébullition puis cuire 10 minutes à feu doux. Saler et poivrer.

Mixer soigneusement le tout (éventuellement filtrer, si vous le souhaitez).

Préchauffer le four à 130°C.

Battre les jaunes d’oeufs avec 1 c. à s. de sucre pour qu’ils deviennent mousseux, puis ajouter le mélange aux asperges. Ajouter finalement le parmesan. Rectifier l’assaisonnement.

Verser dans 4 moules à crème brûlée et déposer sur une plaque profonde. Ajouter de l’eau sur la plaque jusqu’à mi-hauteur des moules. Enfourner pour 30 minutes.

Laisser tiédir avant de parsemer de cassonade (environ 1 c. à s. par crème brûlée) et de caraméliser au chalumeau.

Servir avec une salade et éventuellement une tuile de parmesan.

Ces recettes pourraient aussi vous intéresser:

Lasagnes au saumon fumé et épinards

Aujourd’hui, je vous propose une recette « du placard » ou presque. Celle qu’on aime faire le dimanche soir pour se donner du courage pour affronter la semaine à venir et qu’on pourra réchauffer avec délice le lundi. Celle qui ne nécessite pas de faire 3 magasins différents pour trouver tous les ingrédients nécessaires. Celle qui fera que vous n’aurez pas besoin de crier 15x « à table » avant que les enfants s’assoient. Bref, celle qu’on risque de refaire souvent…

Temps de préparation: 45 minutes
Ingrédients (pour 4 personnes):

  • 300 gr de saumon fumé
  • 500 gr d’épinards hachés décongelés
  • 1 paquet de lasagnes
  • 3 c. à s. et demi de beurre
  • 3 c. à s. et demi de farine
  • 5 dl de lait
  • 2 dl de crème
  • 1 citron bio (zeste et jus)
  • 120 gr de fromage râpé
  • sel et poivre du moulin

Réaliser la sauce béchamel. Pour cela, faire fondre le beurre, puis ajouter la farine. Faire chauffer à feu moyen pendant quelques minutes, le temps que la farine épaississe (mais sans colorer!). Ajouter alors le lait et la crème en une fois. Assaisonner et laisser cuire à feu doux, tout en mélangeant, pendant une dizaine de minutes, le temps que la sauce épaississe. Ajouter alors le zeste du citron.

Arroser les épinards avec le jus du citron.

Beurrer un grand plat à gratin. Disposer une couche de sauce béchamel, puis une couche de pâte à lasagne, puis une couche de saumon et enfin une couche d’épinards. Parsemer de fromage râpé. Recommencer. Terminer par une bonne couche de fromage râpé.

Enfourner pour 20 minutes à 210°C (chaleur tournante).

Ces recettes pourraient aussi vous intéresser:

Calamarati aux crevettes, tomate, ail et citron

Aujourd’hui, je partage avec vous cette recette que j’ai essayé de reproduire suite à repas dégusté dans un restaurant italien de Sion. J’ai été tellement emballée par cette association de saveur avec le citron! Un essai qui a été un vrai succès et donc une recette qui va indiscutablement rejoindre le cercle des « incontournables que je refais inlassablement jusqu’à épuisement »…

Temps de préparation: 30 minutes

Ingrédients (pour 2 personnes):

  • 150 gr de calamarti (ou autres pâtes)
  • 250 gr de crevettes crues
  • 1 boîte de tomates pelées concassées
  • 1 citron bio
  • 2 gousses d’ail
  • 1 c. à s. de beurre
  • 1 dl de porto
  • 1 c. à s. de sucre
  • sel et poivre du moulin

Prélever l’écorce du citron, en prenant soin d’ôter le blanc. Dans une petite casserole, chauffer un fond d’eau (env. 1 à 2 dl) avec l’écorce de citron. Dès l’ébullition, compter 1 minute, puis sortir l’écorce et refroidir immédiatement dans l’eau glacée. Recommencer tout le processus 2 fois. Couper en lanières très fines.

Dans une poêle, faire chauffer 1 c. à s. de beurre et y faire revenir l’ail pressé. Ajouter alors les crevettes. Saler et poivrer. Faire sauter 3 minutes, puis débarrasser.

Dans la même poêle, verser les tomates concassées et le porto et faire mijoter pendant 7 à 9 minutes. Ajouter le sucre, saler et poivrer. Ajouter les zestes de citron et les crevettes et réchauffer brièvement.

Faire bouillir un gros volume d’eau salée et y plonger les pâtes le temps indiqué sur le paquet. Égoutter.

Ajouter la sauce aux pâtes et servir.

Ces recettes pourraient aussi vous intéresser:

Saumon rôti basse température aux argrumes et fenouil

Vous ai-je déjà parlé de mon nouveau livre de chevet, « #ATable avec Qooking », le livre de cuisine communautaire de Qoqa? J’aime tellement les recettes qui s’y trouvent que tous les soirs, j’en apprends une nouvelle par coeur et je me fais des auto-interro. En vrai, c’est pas tout à fait ça mais presque dans la mesure où ce livre n’a jamais rejoint ma bibliothèque pour la simple et bonne raison que je fais pratiquement une recette par jour issu de cet ouvrage. Voici d’ailleurs une des recettes que j’ai le plus faite car elle est super simple, rapide et tellement boooooonne!

Temps de préparation: 15 minutes + 40 minutes de cuisson

Ingrédients (pour 2 personnes):

  • 300 gr de saumon sans la peau
  • 1/2 orange
  • 1/2 citron
  • 1 fenouil
  • 2 c. à s. d’aneth
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 c. à s. de miel
  • 2 c. à s. de moutarde à l’ancienne
  • Sel et poivre du moulin

Détailler le fenouil, l’orange et le citron en tranches fines.

Préchauffer le four à 140°C.

Placer les légumes et fruits dans un grand plat avec la moitié de l’aneth. Disposer le saumon dessus, saler et poivrer.

Mélanger l’huile avec la moutarde et le miel. Saler et poivrer. Répartir dans le plat. Enfourner pour 30 à 40 minutes (en fonction de l’épaisseur de votre tranches de saumon). Au moment de servir, ajouter le reste de l’aneth. Servir avec des pommes de terre vapeur.

Ces recettes pourraient aussi vous intéresser:

Coquelet rôti aux tomates cerises, lard fumé et olives

Bientôt 2 mois que #BebeKoala est né. Deux mois que nous sommes passés de 3 à 4 et que notre vie a changé pour encore plus d’amour (et moins de sommeil). Et 2 mois que vous n’avez plus eu de mes nouvelles, évidemment… Pour fêter mon retour (enfin, on va essayer de revenir…), je vous propose aujourd’hui une recette que je ne cesse de faire et refaire tellement je suis FAN car elle a tout ce que j’aime: délicieuse, ultra simple, ultra rapide, complète. Je gage que vous la mettrez immédiatement dans vos favoris!

Une recette piochée chez Papilles & Pupilles.

Temps de préparation: 50 minutes (dont 40 minutes de cuisson)
Ingrédients (pour 2 personnes)

  • 1 coquelet de qualité (Label Rouge par exemple)
  • 500 gr de tomates cerises
  • 8 tranches de lard fumé
  • une dizaine d’olives noires (kalamata ou taggiasche par exemple)
  • 2 c. à c. d’estragon
  • vinaigre balsamique
  • huile d’olive
  • sel et poivre du moulin

Préchauffer le four à 190°C chaleur tournante.

Rincer les tomates. Rincer les feuilles d’estragon et le ciseler. Dans un bol, mélanger le sel, le poivre, ajouter 2 c. à s. de vinaigre balsamique et 2 c. à s. d’huile d’olive en émulsionnant légèrement. Ajouter l’estragon ciselé et mélanger encore.

Déposer le coquelet dans le plat de cuisson. Répartissez les tomates cerises autour. Mettre 2 tranches de lard fumé dans la cavité du coquelet et répartir les autres dans le plat. Ajouter les olives et terminer en arrosant avec la sauce préparée au préalable (coquelet inclus).

Enfourner pour 40 minutes chrono.

Servir avec des frites / des pommes de terre grenailles à l’ail / du pain grillé (idéal pour saucer…).

CES RECETTES POURRAIENT AUSSI VOUS INTÉRESSER:

Authentique gaufre liégeoise

Et voici LA recette de gaufre liégeoise moelleuse, telle qu’on la trouve dans les fêtes et festivals. Une véritable tuerie, vous êtes prévenus…

Recette tirée également de l’ouvrage « Carrément cuisine: 100 recettes de crêpes et gaufres » chez Hachette cuisine.

Temps de préparation: 35 minutes + 45 minutes de repos

Ingrédients (pour 8 gaufres environ):

  • 1 c. à c. de levure du boulanger sèche
  • 15 cl de lait
  • 250 gr de farine
  • 1 œuf
  • 100 gr de beurre mou
  • 120 gr de sucre perlé
  • sucre glace
  • 1 pincée de sel

Dans une jatte, délayer la levure avec le lait juste tiédi. Dans un saladier (ou dans la cuve d’un batteur), mélanger la farine avec le sel. Creuser un puits, y casser l’œuf puis verser le mélange lait-levure. Pétrir jusqu’à obtenir une pâte bien lisse. Ajouter le beurre mou et mélanger à nouveau. Couvrir d’un torchon et laisser reposer pendant 30 minutes dans un endroit tiède.

Ajouter le sucre perlé et pétrir à nouveau la pâte. Laisser reposer encore 15 minutes. Façonner des boules d’environ 80 gr, les saupoudrer de sucre glace et les placer au frais jusqu’au moment de les cuire.

Faire chauffer le gaufrier. Placer une boule sur chaque plaque et refermer. Laisser cuire pendant 4 à 5 minutes jusqu’à ce que les gaufres soient bien dorées. Laisser refroidir sur une grille. Déguster tiède!

Coeur coulant au chocolat

Je ne sais pas si j’ose encore m’adresser à vous, tellement ça fait longtemps que je n’ai pas publié sur ce blog… Si vous me suivez sur Instagram (voir ci-contre), vous verrez que j’y suis un chouilla plus active. J’y publie les photos de mes recettes, bien avant de publier ici lesdites recettes, mais aussi celles de mes découvertes culinaires. N’hésitez pas à vous y abonner!

La recette que je vous propose aujourd’hui utilise les inserts Etnao de Valrhona que j’ai eu l’occasion d’acheter en visitant la génialissime Cité du chocolat (que je vous recommande vivement par ailleurs!). Je précise au passage que cet article n’est pas sponsorisé.

Temps de préparation: 40 minutes

Ingrédients (pour 6 cœurs coulants):

  • 125 g de chocolat noir à 70% de cacao
  • 130 g de beurre
  • 3 œufs entiers
  • 100 g de sucre semoule
  • 70 g de farine
  • 6 inserts Etnao Valrhona
  • 1 pincée de sel

Faire fondre le chocolat et le beurre, ajouter une pincée de sel.

Battre les œufs entiers avec le sucre sans trop les monter. Incorporer le chocolat et le beurre légèrement tiédi puis la farine tamisée.

Préchauffer le four à 190C°.

Choisir des moules en silicone de 5 cm de diamètre et 4.5 cm de haut environ. Y verser 2/3 de la pâte, ajouter l’insert et recouvrir du tiers de pâte restant. Enfourner pour 14 minutes.

Attendre quelques minutes avant de démouler et servir, accompagné éventuellement d’une boule d’une bonne glace vanille ou d’un sorbet framboise.

Amaretti à la crème de marron

Mono-maniaque, moi? Disons plutôt que j’ai des périodes… Et en ce moment, c’est l’amande. En version sucrée surtout. Du coup, après l’amandier, je vous propose aujourd’hui cette recette hyper simple et vraiment excellente d’amaretti en version « marrons ». Parce qu’on ne se refait pas…

Temps de préparation: 1h30 (dont 1h de repos)

Ingrédients (pour une quinzaine de pièces):

  • 210 gr de poudre d’amandes mondées
  • 120 gr de sucre glace + env. 100 gr pour le façonnage
  • 2 blancs d’oeuf
  • 3 bonnes c. à s. de crème de marron
  • 6 gouttes d’essence d’amande amer

Dans une saladier, mélanger la poudre d’amandes avec le sucre glace. Ajouter les blancs d’oeuf. Incorporer la crème de marron, puis filmer et placer au frais pour 1 heure.

Préchauffer le four à 180° C.

Humidifier les mains afin de former les boules facilement. Façonner des boules de la taille d’une noix, rouler dans le sucre glace et aplatir légèrement. Déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Enfourner pour 14 minutes. Il ne faut pas qu’ils cuisent trop, sinon les amaretti sécheront en refroidissant. Laisser refroidir avant de déguster (si possible…).