Coquelet rôti aux tomates cerises, lard fumé et olives

Bientôt 2 mois que #BebeKoala est né. 2 mois que nous sommes passés de 3 à 4 et que notre vie a changé pour encore plus d’amour (et moins de sommeil). Et 2 mois que vous n’avez plus eu de mes nouvelles, évidemment… Pour fêter mon retour (enfin, on va essayer de revenir…), je vous propose aujourd’hui une recette que je ne cesse de faire et refaire tellement je suis FAN car elle a tout ce que j’aime: délicieuse, ultra simple, ultra rapide, complète. Je gage que vous la mettrez immédiatement dans vos favoris!

Une recette piochée chez Papilles & Pupilles.

Temps de préparation: 50 minutes (dont 40 minutes de cuisson)

Ingrédients (pour 2 personnes)

  • 1 coquelet de qualité (Label Rouge par exemple)
  • 500 gr de tomates cerises
  • 8 tranches de lard fumé
  • une dizaine d’olives noires (kalamata ou taggiasche par exemple)
  • 2 c. à c. d’estragon
  • vinaigre balsamique
  • huile d’olive
  • sel et poivre du moulin

Préchauffer le four à 190°C chaleur tournante.

Rincer les tomates. Rincer les feuilles d’estragon et le ciseler. Dans un bol, mélanger le sel, le poivre, ajouter 2 c. à s. de vinaigre balsamique et 2 c. à s. d’huile d’olive en émulsionnant légèrement. Ajouter l’estragon ciselé et mélanger encore.

Déposer le coquelet dans le plat de cuisson. Répartissez les tomates cerises autour. Mettre 2 tranches de lard fumé dans la cavité du coquelet et répartir les autres dans le plat. Ajouter les olives et terminer en arrosant avec la sauce préparée au préalable (coquelet inclus).

Enfourner pour 40 minutes chrono.

Servir avec des frites / des pommes de terre grenailles à l’ail / du pain grillé (idéal pour saucer…).

 

Publicités

Carpaccio de bœuf à la coriandre et copeaux de foie gras

Si certains d’entre vous ont pris de bonnes résolutions niveau alimentation (ce qu’on fait généralement tous pendant 3 premières semaines de janvier), désolée de venir vous tenter avec cette recette hyper gourmande… Je l’ai réalisée pour notre habituel repas de Noël « en amoureux ». Mais c’était tellement bon qu’on risque bien de la refaire tout au long de l’année à d’autres occasions!

Temps de préparation: 30 minutes + 1h de repos

Ingrédients (pour 2 personnes):

  • 300 gr de filet de bœuf
  • 90 gr de foie gras mi-cuit ou en terrine
  • 1 citron vert
  • quelques tiges de coriandre
  • huile d’olive
  • 1 c. à c. de baies roses
  • fleur de sel et poivre du moulin

Couper le filet de bœuf en tranches très fines, à l’aide d’un couteau bien aiguisé. Les déposer dans 2 assiettes plates, sans se chevaucher. Équeuter et ciseler la coriandre.

Mélanger le jus de citron vert et l’huile d’olive. Napper délicatement la viande à l’aide d’un pinceau. Saler et poivrer. Parsemer de coriandre et de baies roses. Filmer et placer au frigo pendant 30 minutes à 1h.

Au moment de servir, couper le foie gras en copeaux ou en tranches fines et répartir sur le carpaccio.

Déguster avec du pain de campagne légèrement toasté et du beurre salé.

Poulet rôti de Grand-Maman

S’il y avait bien un repas emblématique du dimanche chez ma Grand-Maman lorsque j’étais petite, c’était le poulet rôti, qu’elle maîtrisait à la perfection. Elle avait même un petit rôtissoire prévu à cet effet! Je ne sais pas si cette recette est vraiment à celle qu’elle faisait, mais en tout cas elle y ressemble. Et c’est si facile!!

Temps de préparation: 1h20 (dont 1h de cuisson)

Ingrédients:

  • 1 poulet élevé en plein air (ou encore mieux: Label Rouge)
  • une quinzaine de petites pommes de terre
  • 20 gr de beurre
  • moutarde à l’ancienne
  • huile d’olive
  • 1 bouquet d’herbes fraîches (persil, thym, romarin)
  • 2 c. à c. de mélange d’épices pour poulet
  • sel et poivre du moulin
  • gros sel

Préchauffer le four à 220°C.

Rincer les pommes de terre, les sécher, puis les déposer dans un saladier. Les arroser d’huile d’olive et ajouter 1 c. à s. de gros sel. Bien mélanger.

Saler l’extérieur et l’intérieur du poulet. Placer 10 gr de beurre en morceaux à l’intérieur du poulet, ainsi que le bouquet d’herbes fraîches. Brider le poulet si ce n’est déjà fait.

Dans un bol, mélanger 2 c. à s. d’huile d’olive avec 2 c. à s. de moutarde à l’ancienne et les épices pour poulet. Saler et poivrer. Badigeonner l’extérieur du poulet, puis parsemer du reste du beurre. Déposer dans une cocotte ou dans un plat allant au four et ajouter les pommes de terre. Enfourner pour 60 minutes environ.

Pour la découpe du poulet, vous trouverez ici un petit tuto simple.

Côte de boeuf, tout simplement

Je ne suis pas une carnivore, pas de secret là-dessus. Je mange très volontiers un bon morceau de viande de temps en temps, mais j’avoue que j’avais tendance, jusqu’à aujourd’hui, à me cantonner aux très classiques (et un peu chiants, soyons clairs) steaks, entrecôtes et filets. Question de sécurité. Sauf que là, j’ai découvert la véritable côte de bœuf de boucher qui, je crois, m’a définitivement transformée en T-rex. Oups…

cote-de-boeuf

Temps de préparation: 30 minutes

Ingrédients (pour 2 personnes):

  • 500 gr de côte de bœuf du boucher, bien rassie
  • 15 gr de beurre
  • huile d’olive
  • sel et poivre du moulin

Sortir la viande du frigo 20 minutes environ avant la cuisson, afin de permettre à la viande d’être à température ambiante et récupérer ainsi tout son moelleux. Préchauffer votre four à 200°C.

Saler et poivrer la viande des deux côtés. Dans une poêle, faire chauffer un filet d’huile d’olive. Ajouter ensuite le beurre (il permettra de développer le goût de la viande et de la caraméliser). Attention: cela ne doit pas devenir fumant!

Déposer la côte de bœuf dans la poêle pour la saisir des deux côtés, jusqu’à obtention d’une croûte colorée sur chacune des faces (env. 3 à 4 min par face).

Déposer la viande dans un plat allant au four et enfourner pour 15 minutes. Pour une côte de bœuf de 1 kilo, compter le double.

Servir avec une pointe de fleur de sel pour les puristes, voir avec un beurre « maître d’hôtel ».

 

Yakitori de boeuf au fromage

Moi aussi, la première fois que j’ai vu l’intitulé de cette recette sur Pinterest, je me suis dit « Ca y est, Burger King a réussi à pirater des blogs de cuisine » ! Sauf qu’en fait, à bien y regarder (notamment les commentaires), ça avait l’air franchement incroyable. J’ai donc testé – vous me connaissez – et j’ai approuvé, en me resservant 3 fois.

Yakitori boeuf fromage

Temps de préparation: 20 minutes

Ingrédients (pour 2 personnes):

  • 100 gr de carpaccio de bœuf (env. une quinzaine de tranches)
  • Fromage au choix entre le gouda, l’emmental ou le comté.
  • Sauce soja
  • Miel
  • Mirin
  • Quelques gouttes de citron vert
  • Sésame grillé (facultatif)
  • Une quinzaine de pics à brochettes

Préparer la marinade: mélanger 2 c. à s. de sauce soja avec 1 c. à s. de miel et 1 c. à s. de mirin. Ajouter quelques gouttes de jus de citron vert.

Couper les fromages en bâtonnets de la taille d’un doigt environ. Enfiler un bâtonnet dans la longueur sur chaque brochette, puis enrouler une tranche de carpaccio autour de chaque brochette. Ranger dans un plat et arroser de marinade. Placer au frais pour 1 heure minimum.

Faire cuire dans une poêle légèrement huilée. Arroser de temps en temps avec le reste de marinade. Les brochettes sont prêtes quand le fromage fond (ça va très vite!). Parsemer de sésame et voilà !

Servir avec du riz.

 

Mini brochettes de poulet mariné à la citronnelle et au gingembre

Ce qui est bien avec les mamans, c’est que même quand vous êtes adulte, elles continuent de s’occuper de vous lorsque vous en avez besoin. En tout cas, c’est ce que fait la mienne (mais peut-être est-elle extraordinaire?!). Donc Maman, si tu me lis: sache que tu es comme une mère pour moi!

Merci à elle pour cette incroyable recette qui aura su me requinquer un jour où Petit Prince n’était pas en forme. [Oui parce que – et ça fait partie de mes découvertes de jeune maman – quand bébé est malade et dort mal, toi tu fais tout pareil. Eh ouais…]

brochettes poulet citronnelle pistache

Temps de préparation: 40 minutes (+ 2 heures de marinade)

Ingrédients (pour 2 personnes):

  • 300 gr de poulet
  • 6 bâtons de citronnelle
  • 1 cm de gingembre râpé (environ)
  • 1 poignée de pistaches non salées
  • 1 citron jaune
  • 1 citron vert
  • huile d’olive
  • sauce soja
  • sucre
  • poivre du Sichuan

Presser les agrumes. Ajouter 1 c. à s. de sauce soja, 1 c. à s. de sucre, le gingembre et 2 c. à s. d’huile d’olive.

Détailler les blancs de poulet en cubes. Couper les bâtons de citronnelle en deux dans le sens de la longueur et tailler les tiges en biseau. Enfiler les cubes de poulet sur les demi-tiges de citronnelle pour en faire des mini-brochettes. Les déposer dans un plat creux et arroser de marinade. Couvrir et laisser reposer au frais pendant 2 heures environ en les retournant 1 à 2 fois.

Torréfier les pistaches et les mixer grossièrement avec 1 c. à s. de poivre du Sichuan. Réserver.

Préparer un riz à la noix de coco ou un riz venere pour accompagner le plat.

Quand le riz est prêt, égoutter les brochettes de poulet et les saisir dans une poêle à feu modéré avec un peu d’huile d’olive. Laisser caraméliser légèrement.

Dans une autre casserole, faire réduire quelque peu la marinade en corrigeant l’assaisonnement si besoin.

Dresser le tout en arrosant les brochettes de marinade réduite. Parsemer de pistaches au poivre et servir.

Suggestion de vin pour accompagner ce plat:

Dôle Blanche de la cave Varone

 

 

Suprême de pintade Rossini aux airelles

Avec passablement de retard (!), je vous présente aujourd’hui le plat que j’ai réalisé pour Noël. Mieux vaut tard que jamais… A garder sous le coude pour votre prochain Noël ou pour une autre occasion festive !

Pintade rossini aux airelles

Temps de préparation: 30 minutes (+ 1h de marinade)

Ingrédients (pour 2 personnes):

  • 2 suprêmes de pintade
  • 2 escalopes de foie gras de canard cru
  • 30 gr de confiture d’airelles
  • 5 cl de porto
  • 1 c. à c. de fond de volaille en poudre
  • thym
  • sel et poivre du moulin

Préparer la marinade. Pour cela, mélanger le porto avec 1 c. à s. de thym, sel et poivre. Placer les suprêmes de pintade dans un plat et les arroser de marinade. Couvrir et placer au frais pour 1h.

Faire dorer les escalopes de foie gras salées et poivrées 1 minute de chaque côté dans une poêle bien chaude. Les retirer et les réserver au four à 100°.

Débarrasser grossièrement le gras de la poêle avant d’y faire dorer les suprêmes égouttés 4 minutes de chaque côté. Déposer dans un plat et recouvrir des escalopes de foie gras. Garder le tout au chaud au four.

Porter à ébullition la marinade avec le fond de volaille et 10 cl d’eau. Laisser un peu réduire, puis ajouter la confiture d’airelles. Rectifier l’assaisonnement si nécessaire.

Servir les suprêmes avec la sauce aux airelles et une purée de pommes de terre à la truffe.