Risotto aux chanterelles, châtaignes et noisettes

C’est fou comme cette météo fait tout à l’envers ces derniers temps. On aurait envie d’avoir envie de chasse, de brisolée et d’autres spécialités automnale revigorantes, mais c’est plutôt pour une salade fraîche et légère qu’on fini par céder. A moins que…

Risotto chanterelles chataignes

Temps de préparation: 45 minutes
Ingrédients (pour 2 personnes):

  • 150 g de riz carnaroli
  • 1/2 litre de bouillon de volaille chaud
  • 1/2 oignon émincé
  • 1 verre de vin blanc
  • 1 dl de crème
  • 2 c. à s. de parmesan
  • 200 gr de chanterelles
  • 8 châtaignes cuites
  • 1 poignée de noisettes
  • 2 c. à c. de sucre en poudre
  • huile d’olive
  • sel et poivre du moulin

A l’aide d’un torchon légèrement humide, nettoyer les chanterelles unes à unes (oui c’est fastidieux…).

Dans une poêle, faire torréfier à sec les noisettes pendant quelques minutes. Émietter grossièrement les châtaignes.

Faire suer l’oignon émincé dans une grande casserole avec 2 c. à s. d’huile d’olive. Ajouter le riz et mélanger jusqu’à ce que celui-ci devienne translucide (5 minutes maximum). Versez le vin blanc. Dès que le liquide est absorbé, ajouter une louche de bouillon chaud. Et ainsi de suite jusqu’à ce que le riz soit cuit. Cela prend environ une vingtaine de minutes. Retirer du feu, incorporer la crème ainsi que le parmesan. Ajouter ensuite les châtaignes ainsi que la moitié des chanterelles et des noisettes. Couvrir pendant deux minutes. Remuer et rectifier l’assaisonnement si nécessaire.

Dans les assiettes de présentation, mettre deux ou trois belles cuillerées de risotto, décorer avec le reste des chanterelles et des noisettes. Terminer par un peu de fleur de sel et du poivre moulu et servir bien chaud surtout !

Risotto à la scarmorza et pomme verte

« Mais qu’est-ce qu’elle a encore réussi à nous cuisiner comme ingrédient introuvable », que vous vous dites. Ne cherchez pas, je lis en vous comme dans un livre ouvert. Mais ne vous inquiétez pas, ce fromage n’est pas difficile à trouver en réalité car c’est un classique italien, qui se présente sous la forme d’une grosse boule surmontée d’une plus petite et qui est de couleur orangée (pour les scarmorza fumées). Vous en trouverez d’ailleurs chez Manor. A noter que c’est ma très chère soeurette qui m’a gentiment soufflé cette recette…

Risotto scarmorza pomme

Temps de préparation: env. 30 minutes

Ingrédients (pour 2 personnes):

  • 150 gr de riz Carnaroli (ou Arborio)
  • 1 échalote
  • 5 dl de bouillon de poule chaud
  • 1 dl de vin blanc
  • 1/2 scarmorza fumée
  • 1 pomme granny smith
  • huile d’olive
  • sel et poivre du moulin

Couper la scarmorza en dés de taille moyenne. Couper la pomme (sans la peler !) en dés plus petits.

Emincer l’échalote et la faire suer avec 2 c. à s. d’huile d’olive dans une grande casserole. Ajouter le riz et le faire rissoler jusqu’à ce qu’il devienne translucide. Mouiller alors avec le vin blanc et bien mélanger. Baisser le feu.

Ajouter une louche de bouillon et bien mélanger jusqu’à ce que tout le liquide ait été absorbé. Rajouter alors une nouvelle louche de bouillon et mélanger à nouveau. Procéder ainsi de suite jusqu’à ce que le riz soit cuit (compter 25 à 30 minutes environ pour le Carnaroli). 10 minutes avant la fin de la cuisson, ajouter les dés de scarmorza et de pomme (en conserver quelques uns pour le décor).

Saler et poivrer.

Au moment de servir, placer une portion de risotto au centre d’une assiette creuse et parsemer morceaux de fromage et de pomme.

Risotto au vin jaune et aux morilles

Je ne sais pas pourquoi, mais j’aime bien cuisiner le risotto dès qu’il fait froid. Peut-être le fait de cuisiner dans un cocotte en fonte qui donne ce côté « tradition » réconfortant. Quoiqu’il en soit, vous en trouverez une certaine quantité sur ce blog. Raison pour laquelle il faut que j’innove sans cesse…

Temps de préparation:

Ingrédients (pour 2 personnes):

  • 180 gr de riz Carnaroli ou Arborio
  • 2 dl de vin jaune (ou autre vin de paille ou surmaturé)
  • 20 gr de morilles séchées
  • 1 oignon
  • environ 5 dl de bouillon de légumes chaud
  • 20 gr de beurre
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 dl de crème
  • 2 c. à s. de parmesan râpé
  • sel et poivre du moulin

Réhydrater les morilles dans un bol d’eau chaude.

Emincer finement l’oignon, puis le faire suer dans une grande casserole avec l’huile d’olive et le beurre fondu. Ajouter alors le riz et le faire rissoler jusqu’à ce qu’il devienne translucide. Ajouter ensuite le vin et bien mélanger. Baisser le feu sur moyen. Ajouter les morilles égouttées.

Lorsque le liquide a été bien absorbé par le riz, ajouter une louche de bouillon (gardé au chaud dans une casserole sur la plaque adjacente) et mélanger. Procéder ainsi de suite jusqu’à ce que le riz ait atteint la consistance désirée (compter environ 25 à 30 minutes de cuisson).

Ajouter alors le parmesan et la crème et mélanger à nouveau. Ajuster l’assaisonnement et servir.

Pastotto au lard d’Arnad et tomates confites

Pasto-quoi ? Pastotto ! Comme risotto, mais avec des pâtes… Eh oui, il fallait y penser ! Enfin, l’idée ne vient pas de moi, je vous rassure. En tout cas, voilà un recette qui vous permettra de faire d’un ingrédient banal qu’on a tous dans nos placards un plat tout à fait original et très savoureux. Un plat idéal lorsqu’on a pas pu faire ses courses…

Temps de préparation: 20 minutes

Ingrédients (pour 2 personnes):

  • 250 gr de pâtes types gnocchi sardi ou coquillettes
  • 1/2 oignon
  • 5 dl de bouillon de poule
  • 1 dl de vin blanc sec
  • 1 dl de crème
  • 2 c. à s. de parmesan râpé
  • quelques tranches fines de lard blanc
  • 6 pétales de tomates confites
  • huile d’olive
  • poivre du moulin

Dans une autre casserole, faire chauffer le bouillon et le garder à température.

Emincer l’oignon et le faire suer avec 2 c. à s. d’huile d’olive dans une grande casserole. Ajouter les pâtes et les faire rissoler pendant 2 minutes. Mouiller alors avec le vin blanc et bien mélanger. Baisser le feu. Ajouter une louche de bouillon et bien mélanger jusqu’à ce que tout le liquide ait été absorbé. Rajouter alors une nouvelle louche de bouillon  et mélanger à nouveau. Procéder ainsi de suite jusqu’à ce que les pâtes soit cuites (compter 15 minutes).

Ajouter le parmesan puis la crème et bien mélanger. Poivrer.

Servir avec le lard et et les tomates confites déposées par dessus.

Risotto au citron et saumon fumé

Je ne me lasse jamais du risotto. Je ne sais pas si c’est la préparation qui m’emballe le plus ou bien le goût fondant… Quoiqu’il en soit, c’est un plat pratique et qui réchauffe le coeur et le corps ! J’ai donc adapté la recette de base pour pouvoir la déguster avec plusieurs ingrédients et cette fois c’est le saumon fumé.

Temps de préparation: env. 40 minutes

Ingrédients (pour 2 personnes):

  • 150 gr de riz Carnaroli (ou Arborio)
  • 1 oignon
  • 1 citron bio ou non-traité
  • 5 dl de bouillon de légumes
  • 1 dl de vin blanc
  • 150 gr de saumon fumé
  • 1 dl de crème
  • 1 c. à s. de parmesan râpé
  • huile d’olive
  • 2 branches d’aneth
  • sel et poivre du moulin

Emincer l’oignon et le faire suer avec 2 c. à s. d’huile d’olive dans une grande casserole. Ajouter le riz et le faire rissoler jusqu’à ce qu’il devienne translucide. Mouiller alors avec le vin blanc et le jus de la moitié du citron et bien mélanger. Baisser le feu. Ajouter une louche de bouillon et bien mélanger jusqu’à ce que tout le liquide ait été absorbé. Rajouter alors une nouvelle louche de bouillon  et mélanger à nouveau. Procéder ainsi de suite jusqu’à ce que le riz soit cuit (compter 25 à 30 minutes environ pour le Carnaroli). Il doit être crémeux mais sans être pâteux.

Ajouter alors le zeste du citron, le parmesan, l’aneth ciselée et la crème. Bien mélanger. Saler et poivrer.

Couper le saumon fumé en lanières. Au moment de servir, placer une portion de risotto au centre d’une assiette creuse et déposer le saumon fumé par dessus.

Risotto au vinaigre balsamique

Mon cerveau déjanté a encore frappé… Et pourtant, ça paraîtrait presque logique comme recette, non?

En fait, j’étais simplement à la recherche d’une recette de risotto un peu originale (en dehors du risotto milanais excellent mais classiquissime et du risotto aux cèpes pour lequel je n’avais pas les ingrédients nécessaires).Et comme je ne trouvais pas ce que je voulais, j’ai farfouillé dans mes placards à la recherche de l’ingrédient qui me tenterait. Résultat: un truc de ouf…

Surtout, si vous n’avez pas un vinaigre balsamique top top, n’hésitez pas à rajouter un peu de sucre (pas plus de 2 c. à s. quand même…).

La photo n’est pas super mais ça donne une idée.

Temps de préparation: environ 30 minutes

Ingrédients (pour 2 personnes):

  • 150 gr de riz Carnaroli ou Arborio
  • 1 échalote
  • 1dl de vin blanc
  • environ 4 dl de bouillon de légumes chaud
  • 20 gr de beurre
  • 6 c. à s. de vinaigre balsamique
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 2 c. à s. de parmesan râpé
  • 1 c. à s. de sucre
  • sel et poivre du moulin

Emincer finement l’échalote, puis la faire suer dans une grande casserole avec l’huile d’olive. Ajouter alors le riz et le faire rissoler jusqu’à ce qu’il devienne translucide. Ajouter alors le vin blanc, le vinaigre balsamique et le sucre. Bien mélanger. Baisser le feu sur moyen. Lorsque le liquide a été bien absorbé par le riz, ajouter une louche de bouillon (personnellement, je le garde au chaud dans une casserole sur la plaque adjacente) et mélanger. Procéder ainsi de suite jusqu’à ce que le riz ait atteint la consistance désirée (compter environ 25 à 30 minutes de cuisson). Ajouter alors le beurre et le parmesan et mélanger à nouveau. Ajuster l’assaisonnement et servir.