Prise à mon propre piège…

Un peu de bla bla aujourd’hui. En effet: frigo vide + flemmingite aigüe = pas de recette suffisamment sexy pour en parler ici.

Du coup, je déverse toute la frustration qui m’accapare ces temps, à savoir  « dans quel livre ou revue ou site ou blog avais-je vu cette recette que j’ai envie de faire aujourd’hui? ». Mais oui, vous savez, lorsque vous prévoyiez de réaliser cette fameuse recette qui vous avait tapé dans l’oeil il y a quelque temps et pour laquelle aujourd’hui vous avez précisément le temps et les ingrédients nécessaires, mais sur laquelle vous êtes tout à fait incapable de mettre la main.

Il faut dire qu’à force d’acheter tous les Cuisine by Lignac sans omettre les hors-séries, mais aussi les Elle Cuisine, le numéro spécial « chocolat » de Je cuisine comme une tarte, sans oublier les innombrables bouquins pour apprendre à tailler les carottes en pointe, à faire ses patates soi-même ou pour faire des recettes tellement insolites qu’on n’ose pas les essayer, on ne sait plus dans quel ouvrage se trouve quoi. Et encore, on n’a toujours pas lu la pile newyorkaise de nouveaux livres « trop trop beaux » qui viennent de la bibliothèque et qui traînent sur la table de chevet…

Alors je me demandais quelle solution je pourrais envisager pour remédier à ces moments d’énervement intense, de sorte que je puisse continuer à alimenter mon blog et mon homme de recettes délicieuses et originales sans passer la moitié de ma journée à chercher ladite recette. J’ai donc pensé aux possibilités suivantes:

a) Coller des post-its sur le chat, histoire d’avoir toutes les recettes bien en vue en tout temps. Inconvénient: un chat ça traîne partout et ça se lèche tout le temps. Note auto-attribuée à la solution: 3

b) Ouvrir tous les livres à la page qui m’intéresse et en faire un tapis, une nappe, voir une nouvelle tapisserie. Inconvénient: ça peut paraître légèrement chargé comme déco, non ? Note auto-attribuée à la solution: 2

c) Déchirer toutes les recettes qui m’intéressent et les afficher sur mon tableau aimanté à la cuisine. Inconvénient: c’était marqué « maximum 3 kilos » sur les crochets du tableau. Note auto-attribuée à la solution: 4

d) Mettre tous mes livres de cuisine aux toilettes, de sorte que je puisse rentabiliser le temps que j’y passe à chercher ces fout*#% recettes. Inconvénient: que faire si je dois en récupérer un pendant qu’ils sont occupés par un de mes invités ? Note auto-attribuée à la solution: 5

Si vous avez d’autres idées, je suis preneuse. En attendant, je vais voir si ma voisine me prête ses chats car je ne suis pas sûre que le mien suffira pour tous les post-its que j’ai…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s