Velouté de potimarron, sauge croustillante et scarmorza râpée

Quoi de plus agréable pour clôturer une belle journée automnale qu’un velouté bien épais qui réchauffe le corps et l’âme ? Pour ma part, j’ai une préférence très nette pour le potimarron à cause de sa note douce qui permet des variantes intéressantes, notamment avec un fromage fumé comme la scarmorza. Essayez, vous verrez…

Pour ma part, je vais ensuite m’octroyer quelques semaines de repos bien mérité après ces derniers mois « marathon ». M’en vais voir de l’autre côté de la terre qu’est-ce qu’on peut manger d’intéressant… Retrouvez la suite de mes recettes dès la mi-novembre ! Je vous kiffe-d’amour-tous !Velouté potimarron sauge et scarmorzaTemps de préparation: 45 minutes

Ingrédients (pour 2 personnes):

  • 1 potimarron
  • 1 oignon
  • 2 cubes de bouillon de volaille (ou 1 sachet de bouillon à infuser Ariaké)
  • beurre
  • 1/2 scarmorza fumée (chez Manor)
  • une dizaine de feuille de sauge
  • sel et poivre du moulin

Laver le potimarron, puis le couper en gros cubes (sans le peler).

Peler l’oignon et l’émincer grossièrement. Dans un grand faitout, faire fondre 1 c. à s. de beurre et y faire suer l’oignon.

Ajouter le potimarron et faire sauter quelques minutes. Couvrir ensuite d’eau bouillante. Ajouter les 2 cubes de bouillon (ou le sachet) et bien mélanger. Laisser cuire à couvert pendant environ 30 à 40 minutes (jusqu’à ce que le couteau traverse le potimarron sans résistance aucune). Mixer.

Ajouter 20 gr de beurre et bien mélanger. Rectifier éventuellement l’assaisonnement.

Dans une poêle, faire griller (pas brûler !) les feuilles de sauge dans un peu de beurre. Égoutter et réserver.

Râper la scarmorza.

Au moment de servir, répartir la scarmorza râpée sur le velouté, puis parsemer de sauge au beurre. Donner un tour de poivre.

Velouté de courge aux cèpes et mimolette

Aïe aïe aïe, encore un ingrédient inconnu au nom à moitié barbare et qu’on ne trouve nulle part… Non, la mimolette n’est pas un acronyme de demi et de molet féminin, mais bien un fromage français à pâte dure à la couleur totalement fluo. Et bien sûr, la dernière fois que j’ai fait une virée dans ma caverne d’Ali Baba du fromage (à savoir la célèbre Grenette), j’ai craqué pour cette petite merveille, qui, contre toute attente, s’est avérée très riche en saveurs, avec un côté presque fruité très agréable. Et si on en trouve également de temps en temps à la Coop (gamme « Nos Régions ont du talent »), vous pouvez tout à fait la remplacer par du parmesan qui sera juste plus vif. Quoiqu’il en soit, je trouve le contraste entre la douceur du velouté et le piquant du fromage très sympa. Sans parler du côté visuel du plat…

Temps de préparation: 35 minutes

Ingrédients (pour 4 personnes):

  • environ 1 kg de courge
  • 1 sachet de bolets déshydratés (ou autre type de cèpes)
  • 1 échalote
  • 1 noix de beurre
  • 1 cube de bouillon de lègumes
  • 10 cl de crème
  • un morceau de mimolette vieille (ou de parmesan)
  • sel et poivre du moulin

Commencer par réhydrater les champignons dans un bol d’eau tiède. Couper grossièrement et épépiner la courge. La couper ensuite en gros cubes. Emincer l’échalote et la faire suer dans un grand faitout avec le beurre. Ajouter la courge et mélanger. Verser ensuite de l’eau bouillante jusqu’à hauteur et ajouter le cube de bouillon. Laisser cuire à feu moyen pendant environ 20 minutes. Ajouter alors les champignons essorés et cuire encore 10 minutes. Mixer le tout et rectifier l’assaisonnement. Ajouter finalement la crème et mélanger.

Avec un économe, tailler des copeaux de mimolette.

Servir le velouté bien chaud, parsemé de copeaux de fromage, éventuellement avec une tranche de pain grillé et une tranche d’un bon jambon cru.