Caracs

Ces temps-ci, je crois que mon corps s’est mis en mode marmotte: il me réclame de faire des provisions pour « l’hiver » et de me reposer… Du coup, j’ai des envies compulsives de caracs. « Hein, de quoi ? » demanderont les non-Suisses. Le carac, mes amis, est un pâtisserie suisse qui met à l’honneur le chocolat, sous forme de ganache dans une tartelette recouverte d’un glaçage vert. On est en droit de se demander si l’inventeur de cette spécialité n’avait pas abusé de la Fée verte le jour où il a crée ce dessert (Dieu du ciel, pourquoi du vert ??!), toujours est-il qu’il s’agit d’une de mes pâtisseries préférées. Et vous allez vite comprendre pourquoi…

CaracsTemps de préparation: 40 minutes + 3 h de repos

Ingrédients (pour 10 à 12 tartelettes):

  • 12 fonds de tartelette en pâte sablée
  • 200 gr de chocolat noir à 45% de cacao minimum + 25 gr pour la finition
  • 6 c. à s. de lait
  • 50 gr de beurre
  • 120 gr de sucre glace
  • 4 gouttes de colorant alimentaire vert
  • 1 c. à s. de jus de citron
  • 1 c. à s. d’eau

Placer le chocolat avec le beurre et le lait dans une casserole et faire fondre à feu doux en remuant doucement. Retirer du feu dès que la ganache est bien homogène et onctueuse. Laisser refroidir 15 minutes.

Verser la ganache dans les tartelettes (pas jusqu’à raz-bord, il faut laisser 3-4 mm pour le glaçage) et réserver au frais pendant 2 heures.

Au moment de glacer les tartelettes, préparer le glaçage (pas avant, sinon il sécherait dans le bol). Pour cela, mélanger le sucre glace avec le jus de citron, l’eau et le colorant. Travailler à la cuillère jusqu’à obtenir la consistance d’un ruban épais. Normalement, vous ne devriez pas avoir besoin d’ajouter plus d’eau.

Sortir les tartelettes du frigo. Etaler le glaçage sur les tartelettes à l’aide d’une cuillère. Pour bien le lisser, n’hésitez pas à mouiller votre doigt et à le passer délicatement dessus.

Faire fondre au bain-marie les 25 gr de chocolat noir restant et en déposer sous forme de grosse goutte au centre de chaque tartelette.

Laisser durcir à température ambiante pendant 1 heure, puis conserver au frigo bien sûr ! S’il en reste…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s