Pavlova aux fruits rouges et chantilly à la rose

J’ai découvert la pavlova il y a une année ou deux grâce à ma sœur. Une véritable révélation que ce dessert qui à priori n’avait pas grand chose pour me séduire, moi qui suis très « chocolat » et pas très sucre. Pourtant, la légèreté de ce dessert, sa simplicité et son rendu tellement élégant ont achevé de me séduire! A la veille de Noël, je vous propose donc ma recette.

Temps de préparation: 1h45 (dont 1h15 de cuisson)

Ingrédients (pour 4 à 6 personnes):

  • 3 blancs d’œuf
  • 90 g de sucre en poudre
  • 90 g de sucre glace
  • Quelques gouttes de jus de citron
  • 1 cuillère à soupe bien rase de fécule de maïs
  • 25 cl de crème liquide entière bien froide
  • 10 g de sucre en poudre
  • 1 c. à c. d’arôme de rose (ou d’eau de rose)
  • 300 g de fruits rouges, aux choix (j’ai utilisé un mélange de fruits rouges surgelés)

Préchauffer le four à 100°C.

Fouetter les blancs en neige jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux. Ajouter alors progressivement le sucre en poudre et fouetter pendant environ 5 minutes, à vitesse rapide. La meringue doit être bien ferme et former un bec d’oiseau.

A l’aide d’une maryse, incorporer ensuite le sucre glace, le jus de citron et la fécule de maïs au mélange. Verser toute la meringue sur une plaque recouverte d’une feuille de papier sulfurisé.

Donner à la meringue la forme d’un disque, légèrement creusé au centre. Surtout, ne pas la lisser, ce sont les imperfections de la pavlova qui donnent tout son esthétisme! Enfourner 1 heure 15 à chaleur tournante, puis laisser refroidir dans le four éteint.

En attendant, préparer la crème fouettée. Pour cela, fouetter la crème liquide à vitesse moyenne jusqu’à ce qu’elle épaississe. Ajouter ensuite  le sucre en poudre et l’arôme de rose ou l’eau de rose et mélanger.

Quand la meringue est bien froide, la recouvrir de crème fouettée. Disposer ensuite les fruits rouges. Il est préférable de faire cette dernière étape au moment de servir pour éviter que les fruits ne détrempent la meringue.

Déguster avec une bonne tasse de thé à l’heure des 4h ou avec un verre de vin rouge surmaturé au dessert.

Amaretti à la crème de marron

Mono-maniaque, moi? Disons plutôt que j’ai des périodes… Et en ce moment, c’est l’amande. En version sucrée surtout. Du coup, après l’amandier, je vous propose aujourd’hui cette recette hyper simple et vraiment excellente d’amaretti en version « marrons ». Parce qu’on ne se refait pas…

Temps de préparation: 1h30 (dont 1h de repos)

Ingrédients (pour une quinzaine de pièces):

  • 210 gr de poudre d’amandes mondées
  • 120 gr de sucre glace + env. 100 gr pour le façonnage
  • 2 blancs d’oeuf
  • 3 bonnes c. à s. de crème de marron
  • 6 gouttes d’essence d’amande amer

Dans une saladier, mélanger la poudre d’amandes avec le sucre glace. Ajouter les blancs d’oeuf. Incorporer la crème de marron, puis filmer et placer au frais pour 1 heure.

Préchauffer le four à 180° C.

Humidifier les mains afin de former les boules facilement. Façonner des boules de la taille d’une noix, rouler dans le sucre glace et aplatir légèrement. Déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Enfourner pour 14 minutes. Il ne faut pas qu’ils cuisent trop, sinon les amaretti sécheront en refroidissant. Laisser refroidir avant de déguster (si possible…).