Tarte aux abricots du Valais et romarin

La tarte aux abricots c’est bien. Mais la sempiternelle recette de maman, on connaît (limite on en a marre. Enfin sauf la tienne Maman, bien sûr). Alors pour ébouriffer tout ça, je vous propose cette association extrêmement efficace qui apportera un vent de fraîcheur bienvenue (!) à votre buffet de dessert.

tarte abricots romarin

Temps de préparation: 45 minutes (dont 25 minutes de cuisson)

Ingrédients:

  • 1 kg d’abricots du Valais
  • 1 pâte à gâteau brisée
  • 2 oeufs
  • 100 gr de sucre
  • 50 gr de beurre fondu
  • 10 cl de crème entière
  • 120 gr de poudre d’amandes
  • 2 c. à s. de romarin frais haché
  • 1 pincée de sel

Préchauffer le four à 180°C.

Étaler la pâte sur une plaque à gâteau et la piquer à l’aide d’une fourchette.

Dans une jatte, battre les œufs, puis mélanger avec le beurre, la crème, le sucre, la poudre d’amandes, le romarin et le sel. Verser sur la pâte. Disposer ensuite les abricots coupés en deux, côté bombé contre la pâte.

Enfourner pour 25 minutes environ.

 

Comme je suis sûre que ma Maman ne lit pas mes articles jusqu’au bout, je peux le dire: non sa recette ne fait pas exception…

 

Tarte aux abricots et amaretti

La fin de la saison des abricots, c’est un peu comme la fermeture en boîte de nuit: il ne reste plus que les trop mûrs, les pas assez mûrs et les abîmés. Du coup, la meilleure solution reste encore d’en faire un tarte.

Tarte abricots amaretti

Temps de préparation: 40 minutes

Ingrédients:

  • 750 gr d’abricots
  • 1 rouleau de pâte à tarte
  • 150 gr d’amaretti
  • 2 œufs
  • 1 dl de crème entière
  • 1 c. à s. d’Amaretto (facultatif)

Préchauffer le four à 210°.

Étaler la pâte dans un moule à tarte. Y ranger les oreillons d’abricots (dénoyautés, c’est mieux).

Mixer les amaretti. Battre les œufs et y incorporer les biscuits mixés ainsi que la liqueur d’amande et la crème. Répartir sur la tarte et enfourner pour une trentaine de minutes.

Si vous avez un peu de gelée de coing qui traîne, vous pouvez lustrer la tarte avec, lorsqu’elle est encore tiède.